L’IFREAT, la genèse de l’institut

IFREAT-27

Existe-il des personnes ressources et qualifiées au Burkina Faso et en Afrique francophone pour mener des études d’impacts économiques et environnementales d’une décision politique, d’un projet d’envergure national, international ? Existe-il des écoles supérieures et ou écoles doctorales capable de former des cadres compétents à même de penser le développement économique du Burkina Faso et de l’Afrique ?

Telles sont les questions que le Professeur Taladidia s’est posé durant ses quarante années dans l’enseignement, dans la recherche et le partage du savoir à l’université de Ouagadougou et dans quelques universités africaines.

Panafricaniste, économiste de formation avec une spécialité en économétrie et en économie de l’environnement, le Pr Taladidia Thiombiano puis que c’est de lui qu’il s’agit, a contribué mettre en place dans les années 2000, malgré la persécution et la réticence de plusieurs acteurs, le programme de troisième cycle interuniversitaire (PTCI) avec pour mission :

  • d’harmoniser et de renforcer les programmes du premier et du second cycle ;
  • créer et développer des centres d’excellence pour le troisième cycle ;
  • de favoriser la recherche et de renforcer les revues scientifiques existantes.

Il déclare lors d’une interview que le continent africain manque d’économistes de haut niveau capables d’analyser ses problèmes économiques en relation avec les dynamiques économiques et financières internationales. Il poursuit en disant que “le déficit des économistes en Afrique concerne tous les secteurs d`activités et vont au-delà des besoins universitaires« . 

En plus de la mise en place du PTCI, le Pr Thiombiano a dirigé plusieurs institutions dont le Centre d’études, de documentation et de recherche économiques et sociales (CEDRES) qui poursuit les objectifs suivants :

  • réalisation d’une recherche socioéconomique de haut niveau permettant d’appuyer efficacement la formation d’économistes et de gestionnaires de haut niveau ;
  • la promotion académique et scientifique des enseignants chercheurs ;
  • le soutien à la prise de décision au niveau des secteurs public et privé dans le sens de l’orientation des politiques de développement ;
  • la production de savoirs et de travaux de recherche-action pour un renforcement des capacités dans l’organisation ;
  • l’orientation et la gestion de l’économie nationale,
  • le développement de la collaboration scientifique au plan africain et international.

C’est fort de ce constat durant les quarante années d’enseignement et de gestion des institutions que le professeur a décidé de créer à sa retraite un institut répondant à la mission et la vision du PTCI et du CEDRES.

Création de l’institut 

Après plusieurs années de réflexion, d’acquisition de connaissances, l’Institut de Formation et de Recherche en Economie Appliquée Thiombiano (IFREAT) voit le jour en 2013 pour répondre au besoin de “Former des cadres de haut niveau en économétrie appliquée et en économie de l’environnement, capables de solutionner les problèmes de développement en Afrique”.

Ce n’est qu’en 2017 que l’IFREAT reçoit ses tous premiers étudiants. Quatre années ont été nécessaire pour capitaliser les acquis des quatre décennies d’expérience, rédiger les curriculums de formation, penser une méthodologie unique de partage de savoir, rechercher les meilleurs enseignants afin d’offrir une formation unique et de qualité aux étudiants. C’est la somme de l’ensemble de ces actions qui prévaut le qualificatif de « seule école », « leader » en économétrie au Burkina Faso et dans la sous région.  

Les départements de l’IFREAT à la vision du PTCI et du CEDRES

La vision du Pr est de faire de son institut un phare de la recherche fondamentale et appliquée en économique. Passionné de la recherche et ayant la volonté de léguer un héritage et voulant réaliser sa vision, il a mis en place une revue scientifique “Revue de socio économétrie” au sein de son département de recherche et de publication et s’est doté d’une bibliothèque riche en ouvrage dont il en est auteur de certains. Ce département partage quelques objectifs du CEDRES, amener ces étudiants à produire et diffuser des recherches de qualité à grande valeur ajoutée.

L’IFREAT abrite également un département d’étude pour répondre aux sollicitations de structures souhaitant bénéficier de l’expertise de l’école dans son domaine de compétence, l’économétrie et l’économie de l’environnement. Les étudiants à IFREAT  ont la possibilité de mettre à contribution leurs cours magistraux dans l’atteinte des objectifs des structures commanditaires d’étude.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire